Communiqués de presse

  • 03 juillet 2018 - BAMAKO/GENEVE (2 juillet 2018) – Au terme de sa première mission au Mali du 24 au 29 Juin 2018, l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali, Alioune Tine, qui a pris ses fonctions d’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali le 1er mai 2018, a exprimé sa grave préoccupation par rapport à la détérioration continue de la situation sécuritaire, des droits de l’homme et humanitaire au centre du pays, ain
  • 26 juin 2018 - Le Secrétaire général suit avec préoccupation le bilan de plus en plus lourd des affrontements intercommunautaires dans le centre du Mali, notamment la mort de 22 personnes dans le village de Koumaga dans la région de Mopti le 23 juin. Il lance un appel au calme et à la retenue, et exhorte toutes les parties à œuvrer à la résolution pacifique de leurs différends et à la réconciliation à travers le dialogue.
  • 26 juin 2018 - [26 juin 2018] –​ La MINUSMA demeure préoccupée par les graves violations et abus des droits de l’homme commis dans les régions du centre du pays ayant entraîné la mort de plusieurs civils depuis ces derniers mois.
  • 22 juin 2018 - Porte-parole : Mme Myriam Dessables Bonjour à toutes et à tous, chers confrères journalistes, chers auditrices et auditeurs de la radio de la Paix, MIKADO FM, merci de nous être fidèles et bienvenue à votre rendez-vous bimensuel. J’espère que vous avez passé une bonne fête de l’Aid El Fitr ainsi qu’un bon mois de Ramadan pour ceux qui l’ont suivi.
  • 25 mai 2018 - Porte-parole : Mme Myriam Dessables
  • 30 avril 2018 -
    Bamako, le 30 avril 2018 - Les pays du BENELUX (la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg) se félicitent de la décision de janvier 2018 de créer une Commission d’enquête internationale chargée de faire la lumière sur les crimes et autres violations graves du droit international et des droits de l’Homme sur le territoire malien depuis janvier 2012, telle que prévue dans l’Accord pour la Paix et l
  • 30 avril 2018 -
    Bamako 30 avril 2018 - La MINUSMA est très préoccupée par la montée de la violence dans la région de Ménaka et de ses conséquences sur la protection des civils. Depuis le mois de février 2018, la Minusma a recueilli des allégations d’abus sérieux des droits de l’homme contre les civils qui ont contribué à aggraver les tensions entre les communautés locales dans la région de Ménaka
  • 27 avril 2018 - Porte-parole : Mme Myriam Dessables Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, chers confrères journalistes, chers auditrices et auditeurs de la radio de la Paix, MIKADO FM, merci de nous être fidèles à ce rendez-vous bimensuel. Pour ce point de presse, je vais présenter l’actualité des différentes composantes de la MINUSMA de ces dernières semaines.                                        ACTIVITÉS À BAMAKO
  • 15 avril 2018 - Le Secrétaire général condamne l’attaque perpétrée contre les camps de la MINUSMA et de l’opération française Barkhane à Tombouctou le 14 avril qui a couté la vie à un Casque bleu burkinabè et blessé sept Casques bleus, sept soldats français et deux civils maliens. Ce fut l’attaque la plus sévère contre la MINUSMA depuis son établissement et la troisième attaque contre la mission ce mois-ci.
  • 15 avril 2018 - LE CHEF DE LA MINUSMA FÉLICITE LES CASQUES BLEUS, LES FORCES INTERNATIONALES ET LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ MALIENNES POUR LEUR COURAGE FACE À L’ATTAQUE CONTRE LE CAMP DE TOMBOUCTOU. Bamako, le 15 avril 2018 – Hier dans l’après-midi, les Casques bleus de la MINUSMA, à Tombouctou ont vaillamment repoussé, en étroite coordination avec les Forces Internationales, une attaque complexe de grande envergure.

Pages