Conduite et discipline

Le rôle de l’Équipe Conduite et Discipline au sein de la mission des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA)

Conseiller principal du Représentant spécial du Secrétaire général, l’équipe Conduite et Discipline (CDT acronyme anglais) est en charge de la gestion de toutes les questions liées à la conduite et la discipline au sein de la mission et traite les allégations de mauvaise conduite en s’appuyant sur la stratégie à trois volets mise en place par le Secrétaire général des NU (i) la prévention, (ii) l’application de la règle, (iii) les mesures correctives.

  • La prévention de mauvaises conduite : CDT sensibilise toutes les catégories du personnel de la mission, les ONG et la population locales, aux normes de conduite des NU et aux mécanismes de rapportage en développant des campagnes et des programmes de formation y relatifs avec des outils adaptés.

 

  • L’application de la règle pertinente : CDT reçoit des rapports sur toutes les formes d’allégations de mauvaise conduite dans lesquelles est impliqué le personnel des NU, y compris l’exploitation et les abus sexuels ; transmet lesdits rapports aux entités d’investigation appropriées ; donne des conseils et gère une base de données pour faciliter le suivi des résultats des enquêtes et la gestion des cas en général.

 

  • La mise en œuvre de mesures correctives : CDT s’assure que les victimes, notamment d’exploitation et d’abus sexuels commis par le personnel des NU, reçoivent une assistance de base et un soutien d’urgence (médical, psychologique, juridique, etc.) avant même le lancement d’une enquête. Idem à l’issue des enquêtes, lorsque les faits sont avérés.

NB: CDT n’a pas pour mandat d’enquêter ou de participer à d’autres activités visant à établir les faits liés à la mauvaise conduite du personnel des NU. En outre, CDT ne doit pas s’impliquer dans le règlement des différends tel que la médiation ou la négociation.

 

Les normes de conduite attendues du personnel des NU

 

Il est attendu du personnel des NU qu’il respecte les normes de conduite les plus élevées, dont :

  • le professionnalisme, l’intégrité et le respect de la diversité ;
  • la tolérance zéro - le refus de l’impunité, pour toute mauvaise conduite, particulièrement  s’agissant de l'exploitation et  des abus sexuels ;
  • la responsabilité individuelle et collective pour toute mauvaise conduite, y compris le devoir de protéger et le devoir de rapporter tous  les allégations de mauvaise conduite.

 

 

L’interdiction de l’exploitation et des abus sexuels (EAS)

 

Selon la circulaire du Secrétaire général - « Dispositions spéciales visant à prévenir l’exploitation et les abus sexuels » (ST/SGB/2003/13) :

  • les relations sexuelles avec un enfant (toute personne de moins de 18 ans) sont interdites ;
  • l’échange d’argent, d’emploi, de biens, d’assistance ou de services, contre des faveurs sexuelles est interdit ;
  • l’utilisation d’enfants ou d’adultes pour offrir des services sexuels à autrui est interdit.

 

Les NU mènent une politique de tolérance zéro envers les actes d’EAS. Ainsi tout le personnel des NU a le devoir de rapporter toute allégation d’EAS commis par un collègue, à travers les mécanismes de rapportage mis en place. Toute allégation d’EAS fait l’objet d’une enquête, et si les faits sont avérés, des mesures disciplinaires sont infligées (pouvant aller de la suspension ou du rapatriement immédiat au licenciement).

 

L'état actuel des allégations d’EAS est disponible sur: www.cdu.unlb.org

 

Message du Représentant Spécial du Secrétaire Général à l’ensemble du personnel de la MINUSMA sur les normes de conduite attendues d’eux, avec un point particulier sur l’EAS. [PDF link] (Assemblée générale sur l’Exploitation et d’Abus Sexuels (EAS), le lundi 14 Septembre 2015)

 

 

Comment rapporter un cas de mauvaise conduite?

 

Toute suspicion de mauvaise conduite, notamment d’EAS, doit être rapportée à CDT:      

  • par courriel (minusma-cdt@un.org), par téléphone (94 95 05 46), ou en personne à CDT à Bamako  et à Gao, aux points focaux EAS  et/ou  chefs de bureaux dans les régions
  • … aussitôt que l’incident se produit ;
  • … en fournissant autant d’informations et de détails possibles - ex : Qui? Quand? Où? Quoi?
  • … de bonne foi. Faire une fausse allégation est considéré comme un acte de mauvaise conduite et détourne des ressources d’information précieuses.

 

Les allégations de mauvaise conduite peuvent être aussi rapportées directement au bureau des services de contrôle interne (BSCI), à l’unité d’enquêtes spéciales (SIU), aux points focaux EAS et/ou chefs de bureaux dans les régions.

 

 

 

Documents et liens utiles:

 

Contacts de CDT:

Bamako: MOB, Block D-4

Gao: Super Camp, Room B14

Numéro vert & WhatsApp: 94 95 05 46

Email: minusma-cdt@un.org