Lutte antimines

Les activités de lutte antimines permettent aux Casques bleus de mener à bien leurs patrouilles, aux organismes humanitaires de fournir une assistance et aux citoyens de vivre sans avoir peur qu'un seul faux pas ne leur coûte la vie.

UNMAS au Mali

UNMAS fut créé en 1997 pour servir de point focal au sein du système des Nations Unies pour les actions de lutte anti-mines. Le Service est chargé d'assurer une réponse efficace, proactive et coordonnée des Nations Unies aux menaces explosives. Au Mali, le Service de lutte antimines des Nations Unies (UNMAS) contribue aux objectifs suivants:

Atténuer les menaces explosives en appui à la MINUSMA et au personnel des Nations Unies;
Renforcer les capacités nationales afin d’atténuer les menaces explosives et assurer la conformité avec les obligations des traités ratifiés;
Protéger les civils contre les risques explosifs.

 

Contexte

Les conflits armés au Mali ont créé un problème de prolifération d’armes et de risques explosifs, exposant ainsi les populations civiles et compromettant également les efforts de stabilisation. Cela comprend des risques accrus de blessures ou de mort pour les personnes vivant dans les communautés touchées et empêche également le retour des réfugiés et des personnes déplacées. Les restes explosifs de guerre (REG), les engins explosifs improvisés (EEI) et les mines terrestres affectent également les moyens de subsistance, la liberté de mouvement et la reprise économique, ainsi que le déploiement des forces nationales et internationales et la restauration de l’autorité de l’Etat dans le nord du Mali. Depuis janvier 2012, 138 civils ont été victimes de REG, dont plus de la moitié sont des enfants. Depuis 2013, 396 forces maliennes, troupes de maintien de la paix, troupes françaises, civils et autres ont été tuées ou blessées par des EEI.

 

Appui au secteur national de la défense et de la sécurité  

UNMAS appuie les forces de défense et de sécurité du Mali (FDSM) à développer leurs capacités techniques de gestion des menaces explosives. En plus d'avoir sensibilisé quelque 2,078 personnel des FDSM aux risques explosifs, UNMAS a également assuré la formation en Neutralisation, Enlèvement et Destruction des Explosifs (NEDEX) à 89 éléments des FDSM, notamment par le biais du Centre de formation au déminage humanitaire (CPADD) au Bénin.

 

UNMAS a également formé un total de 57 personnels des FDSM à la gestion des stocks de munitions. D’autre part, UNMAS a évalué l'état et le stockage des armes et des munitions de 16 dépôts. A ce jour, UNMAS a procédé à la destruction de plus de 130 tonnes de munitions obsolètes et périmées au Mali. UNMAS est actuellement en train d’aider l’armée malienne à détruire plus de 200 tonnes additionnelles de munitions. Enfin, un support technique est fourni auprès de la Commission Nationale contre la Prolifération des Armes Légères pour améliorer sa capacité à coordonner les activités de déminage et à se conformer aux obligations régionales et internationales des traités ratifiés par le Mali.

 

Appui au secteur humanitaire

La prolifération des armes légères et des restes explosifs de guerre constitue une menace constante pour la sécurité des civils et surtout celle des enfants vivant dans les zones touchées. Les régions les plus affectées sont celles de Gao, Kidal, Tombouctou, où la situation  demeure critique.

 

Les activités humanitaires conduites par UNMAS et ses partenaires comprennent la dépollution, les enquêtes, l’éducation aux risques, et l’assistance aux victimes de Restes Explosifs de Guerre. En 2013/2014, grâce aux efforts fournis par les acteurs humanitaires engagés dans le domaine de la lutte antimines, plus de 1300 villages ont été enquêtés, 104 zones dangereuses ont été identifiées et dépolluées, près de 1400 REG ont été détruits ainsi que plus de 100,000 munitions de petit calibre. Par ailleurs, plus de 3 000 000 de mètres carrés ont été dépollués. En parallèle, entre janvier et novembre 2014, un total de 226 462 personnes ont été sensibilisées aux risques des REG/Mines dans les régions du Centre et du Nord Mali à travers des séances de groupe, du porte à porte ou encore des messages radio.

 

UNMAS s’assure en outre que ses partenaires de mise en œuvre se conforment aux normes internationales de lutte antimines en menant des opérations d'assurance qualité.

 

Appui à la MINUSMA et aux partenaires du système des Nations Unies

UNMAS atténue la menace des engins explosifs au profit de la MINUSMA et au personnel des Nations Unies dans divers domaines, ce qui facilite la liberté de mouvement pour le personnel civil et militaire de l’ONU et tente par conséquent, d’assurer un environnement sécurisé dans lequel ils peuvent mettre en œuvre leurs mandats respectifs. L'atténuation et la gestion des menaces d’engins explosifs dans le nord du Mali est devenue une exigence essentielle pour assurer la stabilité du pays.

 

Site internet : UNMAS Mali